Faut-il couper les gourmands des plants de tomates?

grandes tomates

Y a t-il un réel intérêt de tailler les gourmands des plants de tomates dans son potager ? Sur cette question, les avis des jardiniers amateurs sont partagés ! Nombreux seront les jardiniers étonnés de l’apprendre mais par définition, un gourmand est une tige qui ne produit pas de floraison, or si on les laisse pousser les gourmands des tomates, ils produiront des fleurs et des fruits. En réalité, ces pseudo-gourmands qui poussent à l’aisselle des feuilles, ne sont ni plus ni moins que des tiges secondaires. A partir de ce constat, on peut se demander pourquoi ne pas laisser ses plants de tomates se développer de manière autonome, sans taille ? C’est à cette question que je vais tenter de répondre ici !

En théorie : En quoi consiste la taille des gourmands ?

La taille des gourmands des plants de tomates consiste à supprimer, dès leur apparition, toutes les tiges à l’aisselle des feuilles, que ce soit avec les doigts ou à l’aide d’un sécateur. Ainsi, on privilégie une tige principale sur laquelle s’épanouiront 4 ou 5 branches porteuses de fleurs, puis de tomates. Cette opération a pour objectif d’obtenir des fruits de plus gros calibre, uniforme et arrivant à maturation quasiment au même moment.

grandes tomates 2Un « gourmand » de plant de tomate à couper ou pas !?

Les arguments contre la suppression des gourmands des tomates  !

Laisser pousser les gourmands sur les plants de tomates peut paraitre une idée extravagante, puisque cela fait plusieurs générations que cette opération se pratique d’une manière généralisée. D’un point de vue botanique, ces « gourmands » sont des tiges secondaires qui portent des feuilles, ces mêmes feuilles permettent la photosynthèse et la photosynthèse donne de l’énergie à la plante. Couper les tiges secondaires des plants de tomates peut donc au contraire saper l’énergie, et peut être même la santé de la plante. En effet, lorsque l’on coupe un gourmands, on créer une plaie par laquelle peut s’introduire des maladies ou des agents pathogènes. Contrairement à l’idée très répandue qu’il faut absolument couper les gourmands, les laisser vous permettra même dans de bonnes conditions de culture de doubler la récolte de tomates.

En conclusion : Couper les gourmands, une perte de temps…

Obtenir de plus gros fruits et si possible des fruits uniformes, matures en même temps, voilà donc les seules raisons de couper ces pseudo-gourmands. Pour ma part, je pense que ces raisons ont leur place dans des serres de production mais pas dans un petit potager. Récolter des tomates plus ou moins grosses et mûres en fonction de l’ensoleillement, je ne trouve pas qu’il s’agisse là d’un problème. Au contraire, l’objectif d’un potager familial et de se faire plaisir quotidiennement, et pour mieux se faire plaisir quoi de plus intéressant que de supprimer une tâche inutile au jardin ? Ne pas couper les gourmands c’est une économie de temps, et vous le savez bien le temps, c’est de l’argent ! Et vous, qu’en pensez-vous ? Pour ou contre la suppression des gourmands ?

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :